Webdisclosure.com

Search

SCHNEIDER ELECTRIC (EPA:SU) - Poursuite de la bonne performance au T3 : chiffre d’affaires en hausse organique de +2,7 %. Basse tension, Énergie sécurisée et Automatismes industriels en progression d’environ +5 %

Directive transparence : information réglementée

26/10/2017 07:30

Cliquez ici pour télécharger le pdf

Informations financières

Poursuite de la bonne performance au T3 : chiffre d'affaires en hausse
organique de +2,7 %. Basse tension, Énergie sécurisée et Automatismes
industriels en progression d'environ +5 %(1)

> Fort dynamisme des activités Basse tension et Automatismes industriels dans
  toutes les régions
> Performance de Groupe portée par une croissance à deux chiffres ("
  double-digit ") en Chine et une accélération en Europe de l'Ouest, en hausse
  de +3%
> Bons résultats des priorités stratégiques au T3 : Produits en hausse
  organique de +5% ; logiciels industriels en hausse organique d'environ +3% ;
  commandes des Services en croissance organique élevée à un chiffre (" high
  single-digit ") ; bonne progression du déploiement mondial d'EcoStruxure
> Objectifs annuels relevés pour la 2ème fois cette année

Rueil-Malmaison (France), le 26 octobre 2017 - Schneider Electric publie
aujourd'hui un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017 de 5 904
millions d'euros, en croissance organique de +2,7 %. La Chine poursuit sa
croissance à deux chiffres tandis que l'Europe de l'Ouest et le reste du Monde
continuent d'accélérer. Ajusté d'un effet jours ouvrés de -0,6pt, la
performance sous-jacente du T3 poursuit son accélération par rapport au
premier semestre avec un chiffre d'affaires en hausse organique d'environ +3,3%
et les activités de Basse Tension et Automatismes Industriels en croissance
sous-jacente d'environ +5% et +7,5% respectivement. Hors activité Moyenne
Tension, le Groupe est en hausse d'environ +5%1 au T3, et de +4,4%(1) à fin
septembre.

Le chiffre d'affaires par activité se répartit comme suit :

                                                         T3 2017
                                           Chiffre     Croissance  Croissance
En millions d'euros                       d'affaires   organique    publiée
Gestion de l'énergie
Basse tension (Building)                    2 632        +4,3 %       +0,6 %
Moyenne tension (Infrastructure)            1 002        -4,4 %      -13,7 %
Énergie sécurisée (IT)                        875        +0,3 %       -3,2 %
Automatismes industriels
Automatismes industriels (Industry)         1 395        +6,9 %       +4,6 %
Groupe                                      5 904        +2,7 %       -1,9 %

Jean-Pascal Tricoire, Président Directeur Général, commente : " Nous
réalisons à nouveau un bon trimestre de croissance soutenue et poursuivons la
mise en oeuvre de notre stratégie. Nous restons concentrés sur la croissance
des produits et le développement de services et logiciels, qui affichent tous
de bons résultats au troisième trimestre. Nous poursuivons nos
investissements dans le développement de nos offres EcoStruxure. Au travers du
nouveau groupe Aveva, nous créons un portefeuille complet inégalé dans la
gestion digitale des actifs pour les procédés industriels continus et
hybrides de nos clients, sur l'intégralité de leur cycle de vie, de la
conception à l'exploitation. À l'issue de ce troisième trimestre positif et
pour la seconde fois cette année, nous revoyons à la hausse nos objectifs
pour l'exercice 2017. "

(1). Croissance organique ajusté de l'impact négatif des jours ouvrés
estimé à environ -0,6pt au T3 et à environ -0,3pt à fin septembre

I. ANALYSE DE LA CROISSANCE ORGANIQUE PAR ACTIVITÉ

L'ACTIVITE GESTION DE L'ENERGIE MONTRE UNE BONNE DYNAMIQUE AU TROISIEME
TRIMESTRE.

Basse tension (Building, 44 % du C.A. du T3) enregistre une hausse organique de
+4,3 %, soit environ +5,5 % en incluant Delixi, toutes les régions étant en
croissance. La stratégie du Groupe visant le développement des activités
distribution finale (Final Distribution) & appareillage (Wiring Devices)
continue de délivrer une croissance trimestrielle interrompue depuis quatre
ans, avec une solide croissance moyenne à un chiffre (" mid-single-digit ") au
T3. L'offre du Groupe sur les marchés des bâtiments industriels et
commerciaux affiche une bonne croissance dans la plupart des régions.
L'Amérique du Nord progresse sur des marchés de la construction favorables,
le Canada et les États- Unis bénéficiant du déploiement de nouveaux
produits destinés au marché résidentiel et d'une belle performance sur des
segments ciblés, notamment les centres de données. L'Europe de l'Ouest est en
hausse dans tous ses principaux pays, tandis que l'Asie-Pacifique progresse,
portée essentiellement par la Chine et avec de la croissance dans de nombreux
pays. Le Reste du Monde affiche une forte performance qui est soutenue par la
croissance de la CEI et au Moyen-Orient, et amplifiée par un rebond de
l'activité en Turquie sur une base plus faible.

Moyenne tension (Infrastructure, 17 % du C.A. du T3) est en baisse organique de
-4,4 %, soit une progression de ~+1% hors impact de la sélectivité des
projets estimé à environ -55 millions d'euros pour la période. L'Amérique
du Nord est en baisse du fait d'un carnet de commandes moins élevé dû à
l'impact des précédents trimestres ayant souffert de la faiblesse des
investissements liés aux matières premières et de la sélectivité des
projets. Le Groupe observe une certaine amélioration du marché et une
croissance satisfaisante des commandes sur certains segments ciblés, comme
celui des centres de données. L'Europe de l'Ouest est en recul, en ligne avec
les initiatives de sélectivité. L'activité enregistre une croissance dans
les nouvelles économies hors Moyen-Orient où l'environnement demeure
difficile. La Chine, l'Afrique et la CEI affichent une forte croissance. Le
Groupe continue de croître fortement dans l'automatisation des réseaux
électriques.

En ce qui concerne la partie du portefeuille comprenant essentiellement les
projets et les équipements et se centrant sur le segment des régies
d'électricités, comme annoncé, le Groupe a débuté son projet de mise en
place d'une organisation plus spécialisée. Ce projet vise à renforcer
l'agilité, l'autonomie et la focalisation de cette activité, dans l'optique
de générer plus d'efficacité pour cette activité et pour le Groupe.

Énergie sécurisée (IT, 15 % du C.A. du T3) est en hausse organique de +0,3
%, soit environ +1 % après ajustement de l'impact des jours ouvrés.
L'activité est portée par la croissance de la distribution informatique, par
une croissance moyenne à un chiffre (" mid-single digit ") des Services et par
la mise en oeuvre réussie de la diversification de l'activité sur des
marchés finaux non IT, générant une bonne croissance dans les applications
industrielles au T3. L'activité Energie Sécurisée poursuit son rôle de
canal de vente pour l'ensemble des offres du Groupe sur le marché des centres
de données. Ce marché continue d'être un levier de croissance pour le
Groupe, avec des commandes dans les activités de Basse et Moyenne tension en
croissance à deux-chiffres sur le segment des fournisseurs de services Cloud.
Au T3, l'activité progresse dans toutes les régions à l'exception de
l'Amérique du Nord, avec une croissance forte des nouvelles économies - en
hausse moyenne à un chiffre (" mid-single digit ") - générée par de
nouveaux contrats sur des centres de données en Asie-Pacifique (en particulier
en Inde et en Chine) ainsi qu'en Afrique. L'Europe de l'Ouest progresse,
notamment en Allemagne, dans les pays nordiques et au Royaume-Uni. Aux
États-Unis, l'activité d'Énergie sécurisée est en recul. L'activité de
Distribution informatique est en croissance tandis que sur le marché des
centres de données, les investissements réalisés au cours du trimestre
bénéficient aux centres de données de très grande taille qui favorisent
plus les offres sur de Basse et Moyenne tension que les offres d'Énergie
sécurisée.

L'ACTIVITE AUTOMATISMES INDUSTRIELS EST EN FORTE CROISSANCE AU T3.

Automatismes industriels (Industry, 24 % du C.A. du T3) est en hausse organique
de +6,9 %, avec une croissance dans les quatre régions portée par la demande
soutenue des offres à destination des constructeurs de machines (" OEM ") - en
croissance haute à un chiffre (" high single digit ") - et une amélioration
observée de l'activité Process Automation, en hausse moyenne à un chiffre ("
mid-single digit "). L'Amérique du Nord est en croissance, les États-Unis
bénéficiant toujours d'une demande positive des OEM et d'une hausse de la
demande sur les secteurs pétrolier & gazier. L'ensemble de l'Europe de l'Ouest
est en progression. La Chine réalise une forte performance avec une croissance
continue de la demande des OEM, tandis que le Groupe continue de mettre en
oeuvre sa stratégie de diversification sur des segments de clientèle en plein
essor. Le Reste du Monde est en hausse grâce principalement à la croissance
réalisée au Moyen-Orient. Les offres d'EcoStruxure continuent d'avoir une
bonne croissance, et les Logiciels affichent une progression de ~+3%.

Les Produits sont en hausse organique de +5 % au T3, tandis que les Solutions
enregistrent un recul organique de -1 %, du fait de la sélectivité. Au sein
des Solutions, les Services réalisent une croissance de +1 %, les commandes
étant en hausse élevée à un chiffre (" high single digit "). Les Solutions
représentent 40 % du C.A. au T3.

II. ANALYSE DE LA CROISSANCE ORGANIQUE PAR GÉOGRAPHIE

                                             T3 2017
                                Chiffre     Croissance   Croissance
En millions d'euros            d'affaires   organique     publiée

Europe de l'Ouest                1 582         +3 %         +1 %
Asie-Pacifique                   1 695         +5 %         +1 %
Amérique du Nord                 1 588         -1 %         -8 %
Reste du Monde                   1 039         +4 %         -1 %
Groupe                           5 904       +2,7 %       -1,9 %

L'Europe de l'Ouest (27 % du C.A. au T3) est en hausse de +3 %, la région dans
son ensemble réalisant une belle performance, malgré un impact jours ouvrés
négatif. Les marchés de la construction résidentielle et commerciale restent
favorables, tandis que la demande du marché des OEM continue de croître. La
France est en croissance sur des marchés finaux favorables. Le pays réalise
une progression satisfaisante dans ses activités distribution finale (Final
Distribution) & appareillage (Wiring Devices), portée par le lancement de
nouveaux produits. L'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne sont en
hausse, tandis que les pays nordiques affichent un recul en raison des
initiatives de sélectivité.

L'Asie-Pacifique (29 % du C.A. au T3) est en hausse de +5 %. La Chine réalise
une croissance à deux chiffres (" double-digit ") avec une bonne évolution
observée sur toutes les activités. L'activité Automatismes industriels
continue de bénéficier de la stratégie de diversification du Groupe sur un
marché favorable. Les marchés de la construction affichent un certain
ralentissement, avec une performance qui reste cependant solide, soutenue par
des actions commerciales. L'Australie enregistre une hausse de son chiffre
d'affaires grâce à l'exécution de projets sur les segments des procédés
industriels continus et hybrides, dans un contexte de stabilisation des
marchés liés aux matières premières. L'Asie du Sud-Est est en légère
croissance, tirée par l'Indonésie et le Viêt Nam, tandis que la performance
de l'Inde est impactée par la mise en oeuvre de la TVA et les initiatives de
sélectivité des projets de Moyenne tension, sur des marchés globalement
positifs.

L'Amérique du Nord (27 % du C.A. au T3) est en baisse de -1 %. Les États-Unis
sont en croissance sur les activités de Basse tension et d'Automatismes
industriels. L'activité de Basse tension continue de bénéficier des récents
lancements sur les marchés résidentiels, et les Automatismes industriels
profitent de marchés des OEM positifs. Le chiffre d'affaires de l'activité
Moyenne tension continue d'être impacté par la faiblesse des investissements
de l'an dernier, tandis qu'Énergie sécurisée est en recul. Le Groupe
continue de bénéficier de ses efforts déployés sur le segment des centres
de données, enregistrant de bonnes commandes pour ses offres de basse et de
moyenne tension sur ce segment. Dans l'ensemble, le Groupe s'attend à une
amélioration de la dynamique aux États-Unis au cours du T4. Le Canada est en
légère hausse, la croissance sur les marchés de la construction et les
projets IT compensant la faiblesse des investissements liés aux ressources. Le
Mexique est en baisse, impacté par des retards dans l'exécution des projets
occasionnés par les séismes de septembre.

Le Reste du Monde (17 % du C.A. au T3) est en hausse organique de +4 %, porté
par la croissance des activités dans la CEI, en Afrique et en Europe de l'Est.
La CEI bénéficie de la croissance réalisée en Russie, en particulier dans
l'activité de Basse tension, et de l'exécution des projets dans le reste de
la région. L'Afrique et l'Europe de l'Est affichent une croissance dans toutes
les activités. En outre, le Moyen-Orient progresse grâce au retour à des
conditions commerciales normales en Turquie par rapport à l'année dernière
et à l'exécution de projets dans la région, tandis que la situation en
Arabie saoudite reste difficile. L'Amérique du Sud est en baisse sur un
marché difficile pour l'essentiel de la région. Le Brésil continue cependant
de montrer des signes de stabilisation.

Les nouvelles économies enregistrent une croissance organique du C.A. de +5 %
et représentent 43 % du C.A. du Groupe au troisième trimestre 2017.

III. PÉRIMÈTRE(2) ET EFFET DE CHANGE

La contribution nette des acquisitions s'élève à -59 millions d'euros, soit
un impact de -1,0 % sur le chiffre d'affaires. Cet effet inclut principalement
la cession en juin de DTN (précédemment consolidé dans l'activité Moyenne
tension), ainsi que plusieurs acquisitions et cessions mineures dans d'autres
activités.

L'impact de la variation des taux de change est négatif à -206 millions
d'euros, soit -3,6 %, principalement dû à la dépréciation du dollar
américain, du yuan chinois et des devises de plusieurs pays des nouvelles
économies face à l'euro.

Aux taux de change actuels, l'impact des devises sur le chiffre d'affaires 2017
devrait s'établir à environ -300 millions d'euros.

IV. SITUATION DES RÉCENTES OPÉRATIONS

En septembre, le Groupe a proposé de combiner son activité de logiciels
industriels à Aveva Plc. L'opération a été approuvée lors de l'assemblée
générale d'Aveva le 29 septembre 2017 à 99,9 % des voix en faveur du
rapprochement, et devrait être clôturée aux alentours de fin 2017. La
société sera entièrement consolidée dans la division Automatismes
industriels du Groupe. Cette opération favorise la création d'un leader
mondial au portefeuille complet inégalé couvrant la gestion digitale des
actifs pour les procédés industriels continus et hybrides sur l'intégralité
de leur cycle de vie, de la conception à l'exploitation.

V. GOUVERNANCE

Conformément aux nouvelles dispositions statutaires approuvées lors de
l'assemblée générale des actionnaires du 25 avril 2017, le conseil
d'administration de Schneider Electric a accueilli un nouveau membre en la
personne de M. Patrick Montier. A 61 ans, M. Montier rejoint ainsi le conseil
d'administration en qualité d'administrateur représentant les salariés. En
charge des partenariats avec les établissements d'enseignement professionnel,
il fait partie du Groupe depuis près de 40 ans et, depuis 1999, se consacre à
la formation. Le conseil d'administration de Schneider Electric comporte
désormais 13 administrateurs votants et un censeur.

(2). Les changements de périmètre de consolidation incluent également
certains reclassements mineurs d'offres entre les activités.

VI. OBJECTIFS 2017

Tenant compte de ses résultats au T3, Schneider Electric revoit ses objectifs
2017 à la hausse pour la seconde fois cette année :

> Le Groupe vise pour 2017 une croissance organique de son chiffre d'affaires
  autour de 4% hors Infrastructure (vs +1 à +3% initialement). En ce qui
  concerne l'activité Moyenne Tension (Infrastructure), la priorité reste
  l'amélioration de la marge. Avant sélectivité(3), le Groupe s'attend à une
  croissance organique faible à un chiffre (" low single-digit ") pour
  l'activité Moyenne Tension.

> Pour 2017, le Groupe vise désormais une amélioration organique de +50 à
  +70 points de base de sa marge d'EBITA ajusté (vs. un objectif initial de +20
  à +50 points de base pour l'année). Suite à l'évolution récente des taux
  de change, l'impact des devises sur la marge d'EBITA ajusté de 2017 est
  maintenant estimé entre -20 et -30 points de base. En outre, les changements
  de périmètre incluant la déconsolidation de l'activité Solar, la cession de
  DTN et quelques autres acquisitions / cessions mineures devraient avoir un
  impact de +20 points de base par rapport à la marge d'EBITA ajusté reportée
  en 2016 (14,1%).

La présentation du chiffre d'affaires du T3 2017 est disponible sur
www.schneider-electric.com/ww/fr

Schneider Electric organise une journée Investisseurs sur le thème du
Digital, le 12 décembre 2017, à Rueil-Malmaison.

Les résultats annuels de 2017 seront présentés le 15 février 2018.

Avertissement : Cette présentation contient des informations à caractère
prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations
actuelles de la Direction Générale du Groupe, restent subordonnées à de
nombreux facteurs et incertitudes qui pourraient conduire à ce que les
chiffres qui seront constatés diffèrent significativement de ceux présentés
à titre prévisionnel. Pour une description plus détaillée de ces risques et
incertitudes, il convient notamment de se référer au document de référence
annuel de Schneider Electric (section " Facteurs de risques ", disponible sur
www.schneider-electric.com). Schneider Electric ne s'engage en aucune façon à
publier une mise à jour ou une révision de ces prévisions.

À propos de Schneider Electric Schneider Electric mène la transformation
numérique de la gestion de l'énergie et des automatismes dans le
résidentiel, les bâtiments, les centres de données, les infrastructures et
les industries. Présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric est le
leader incontesté de la gestion électrique - moyenne tension, basse tension
et énergie sécurisée, et des systèmes d'automatismes. Nous fournissons des
solutions d'efficacité intégrées qui associent gestion de l'énergie,
automatismes et logiciels. L'écosystème que nous avons construit nous permet
de collaborer sur notre plateforme ouverte avec une large communauté de
partenaires, d'intégrateurs et de développeurs pour offrir à nos clients à
la fois contrôle et efficacité opérationnelle en temps réel. Chez Schneider
Electric, nous sommes convaincus que nos collaborateurs et nos partenaires font
la différence. Ils nous permettent de nous engager toujours plus loin dans
l'innovation, la diversité et le développement durable. Ainsi nous répondons
chaque jour aux besoins de chacun, partout et à tout instant, pour enrichir la
vie, Life is On*. (*la vie s'illumine)

(3). La sélectivité des projets devrait s'achever en 2017, avec un impact
attendu d'environ -4 % sur le chiffre d'affaires de l'activité Moyenne tension.

Discover Life is On

www.schneider-electric.com

Suivez-nous sur : Twitter, Facebook, Linkedin, Google+, Youtube, SETV, BLOG    
        

Annexe - Effet de périmètre sur le chiffre d'affaires et l'EBITA

En nombre de mois         2017                2018
                           T1   T2   T3   T4   T1   T2   T3   T4

Telvent Transportation
Activité Infrastructure
C.A. de 125 millions 
d'euros en 2015            3m

DTN
Activité Infrastructure
C.A. de 213 millions de 
USD en 2016                     1m   3m   3m   3m   2m

Annexe - Répartition du chiffre d'affaires, avec le T3 2016 retraité(4)

                                                  Var. 
                                               Périmètre
En millions    T3 2016            Croissance       de      Effet de Croissance
d'euros      (retraité)  T3 2017  organique  consolidation  change   publiée

Gestion de l'énergie
Basse tension  
(Building)     2 617      2 632     +4,3 %       0,0 %      -3,7 %     +0,6 %

Moyenne 
tension 
(Infrastructure) 
               1 161      1 002     -4,4 %      -6,9 %      -2,4 %    -13,7 %

Énergie 
sécurisée 
(IT)             904        875     +0,3 %       0,0 %      -3,5 %     -3,2 %

Automatismes industriels
Automatismes 
industriels
(Industry)     1 333      1 395     +6,9 %      +1,5 %      -3,8 %     +4,6 %

Groupe         6 015      5 904     +2,7 %      -1,0 %      -3,6 %     -1,9 %

(4). Retraité de l'activité Solar

Annexe - Répartition du chiffre d'affaires sur 9 mois, avec 2016 retraité(5)

                                                  Var. 
                                               Périmètre
En millions    9m 2016            Croissance       de      Effet de Croissance
d'euros      (retraité)  9m 2017  organique  consolidation  change    publiée

Gestion de l'énergie
Basse tension  
(Building)     7 699      7 973     +4,1%         0,0%      -0,5%       +3,6%

Moyenne 
tension
(Infrastructure)
               3 453      3 158     -3,9%        -4,9%      +0,3%       -8,5%

Énergie 
sécurisée      
(IT)           2 597      2 644     +1,5%         0,0%      +0,3%       +1,8%

Automatismes industriels
Automatismes 
industriels
(Industry)     4 008      4 302     +6,1%        +1,6%      -0,4%       +7,3%

Groupe        17 757     18 077     +2,7%        -0,6%      -0,3%       +1,8%

(5). Retraité de l'activité Solar

Communication financière :
Schneider Electric
Amit Bhalla
Tél. : +44 20 7592 8216
www.schneider-electric.com
ISIN : FR0000121972

Contact presse :
Schneider Electric
Véronique Roquet-Montégon
Tél. : +33 (0)1 41 29 70 76
Fax : +33 (0)1 41 29 88 14

Contact presse :
DGM
Michel Calzaroni
Olivier Labesse
Tél. : +33 (0)1 40 70 11 89
Fax : +33 (0)1 40 70 90 46