Webdisclosure.com

Search

KERING (EPA:KER) KERING : UNE PERFORMANCE 2018 REMARQUABLE

Directive transparence : information réglementée

12/02/2019 07:45

Chiffre d’affaires Groupe : 13 665,2 M€
+26,3% en données publiées, +29,4% en comparable

Progression exceptionnelle du résultat opérationnel courant
à 3 943,8 M€, soit +46,6%
Très forte hausse de la marge opérationnelle courante, à 28,9%
Résultat net part du Groupe : 3 714,9 M€, en croissance de +108,1%
Génération de cash-flow libre opérationnel élevée : 2 955,2 M€
Dividende ordinaire proposé à 10,50 € par action

Regulatory News:

Kering (Paris:KER):

François-Henri Pinault, Président-Directeur général, a déclaré :

« 2018 a été une excellente année pour Kering et pour ses Maisons. Nous avons une fois encore signé des performances bien supérieures à celles de notre secteur. Dans un contexte mondial généralement porteur, mais de plus en plus complexe, Kering a généré 2,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires additionnel et 1,3 milliard d’euros de résultat opérationnel courant supplémentaire par rapport à 2017. Notre croissance saine, équilibrée et rentable est le fruit de l’exécution rigoureuse de notre stratégie, de notre grande discipline financière, et d’une culture de l’engagement partagée par tous. Ayant travaillé tout au long de l’année au renforcement du Groupe et de nos Maisons, nous avons l’ambition et les moyens de poursuivre cette dynamique de croissance rentable. »

Croissance soutenue et profitable tout au long de l’année, sur des bases de comparaison très élevées

  • Chiffre d’affaires du Groupe à 13 665,2 M€, en progression de +29,4% en comparable, porté par l’ensemble des zones géographiques.
    • Croissance toujours remarquable de Gucci (+36,9% en comparable) et Saint Laurent (+18,7% en comparable).
    • Performance en retrait chez Bottega Veneta (-3,4% en comparable), dans l’attente des premières collections du nouveau directeur de la création.
    • Excellente dynamique des Autres Maisons (+32,1% en comparable), sous l’impulsion de Balenciaga et Alexander McQueen.
  • Niveaux de profitabilité records : doublement du résultat opérationnel courant en deux ans et marge opérationnelle courante en forte hausse à 28,9%.

Principaux indicateurs financiers

           
(En millions d’euros) 2018   2017 (1)   Variation (2)
           
Chiffre d’affaires 13 665,2   10 815,9   +26,3%

Résultat opérationnel courant

3 943,8

2 690,7

+46,6%

En % du chiffre d’affaires 28,9% 24,9% +4,0 pts
 
Résultat net part du Groupe 3 714,9 1 785,6 +108,1%
 
Résultat net part du Groupe récurrent (3) 2 816,7   1 886,6   +49,3%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Stella McCartney, Volcom et Christopher Kane (IFRS 5).
(2) Variation en données publiées.
(3) Résultat net part du Groupe récurrent : résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants.

Le chiffre d’affaires consolidé 2018 s’élève à 13 665,2 millions d’euros, en hausse de +26,3% en données publiées et de +29,4% en comparable. Toutes les zones géographiques affichent des taux de croissance très élevés, avec une hausse de +37,8% en comparable en Amérique du Nord, de +33,8% en Asie-Pacifique, de +23,9% au Japon et de +23,7% en Europe de l’Ouest.

En 2018, la marge brute de Kering s’élève à 10 198,2 millions d’euros, en hausse de +28,8% en données publiées par rapport à l’exercice précédent.

Le résultat opérationnel courant atteint 3 943,8 millions d’euros, soit une progression record de +46,6% par rapport à 2017. Le taux de marge opérationnelle courante du Groupe s’établit à 28,9% en 2018, en hausse de 400 points de base par rapport à 2017.

L’EBITDA s’élève à 4 435,7 millions d’euros en 2018, en hausse de +42,0% sur l’année, tandis que le ratio d’EBITDA rapporté au chiffre d’affaires augmente de 360 points de base en données publiées pour atteindre 32,5%.

En 2018, le résultat net part du Groupe enregistre une forte hausse de +108,1% et s’établit à 3 714,9 millions d’euros. Le résultat net part du Groupe par action atteint 29,49 euros, contre 14,17 euros l’année précédente.

Il est notamment composé du résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants qui s’élève à 2 816,7 millions d’euros (en progression de +49,3%), et du résultat net des activités abandonnées, qui s’élève à 1 095,2 millions d’euros, et qui comprend principalement la plus-value de cession résultant de la perte de contrôle de PUMA.

Performances opérationnelles

               
Chiffre d’affaires

(En millions d’euros)

2018   2017 (1)   Variation en réel   Variation en comparable (2)
               
Total Maisons 13 246,7 10 513,3 +26,0% +29,1%
Gucci 8 284,9 6 211,2 +33,4% +36,9%
Yves Saint Laurent 1 743,5 1 501,4 +16,1% +18,7%
Bottega Veneta 1 109,1 1 176,3 -5,7% -3,4%
Autres Maisons 2 109,2 1 624,4 +29,8% +32,1%
 
Corporate et autres 418,5 302,6 +38,3% +42,1%
               
KERING - Activités poursuivies 13 665,2   10 815,9   +26,3%   +29,4%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Volcom, Stella McCartney et Christopher Kane (IFRS 5).
(2) Variation à périmètre et taux de change comparables.

               
Résultat opérationnel courant

(En millions d’euros)

2018   2017 (1)   Variation

M€

  Variation

en réel

               
Total Maisons 4 191,0 2 895,2 1 295,8 +44,8%
Gucci 3 275,2 2 124,1 1 151,1 +54,2%
Yves Saint Laurent 459,4 376,9 82,5 +21,9%
Bottega Veneta 242,0 294,0 (52,0) -17,7%
Autres Maisons 214,4 100,2 114,2 +114,0%
 
Corporate et autres (247,2) (204,5) (42,7) -20,9%
               
KERING - Activités poursuivies 3 943,8   2 690,7   1 253,1   +46,6%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Volcom, Stella McCartney et Christopher Kane (IFRS 5).

Kering a généré 2,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires additionnel par rapport à 2017, avec un chiffre d’affaires 2018 qui s’élève à 13 665,2 millions d’euros, en hausse de +26,3% en données publiées et +29,4% en comparable sur des bases de comparaison très élevées.

En 2018, le résultat opérationnel courant de Kering s’élève à 3 943,8 millions d’euros, en hausse de 46,6 % en données publiées par rapport 2017, et le taux de marge opérationnelle du Groupe s’établit à 28,9 %.

Les Maisons du Groupe ont enregistré en 2018 une croissance exceptionnelle à +29,1% en comparable (+26,0% en données publiées), et surperforment encore une fois nettement leur marché. Leur chiffre d’affaires s’élève à 13 247 millions d’euros. Cette forte croissance est soutenue par une hausse de +31,0% dans le réseau de distribution en propre, qui représente plus de 77% des ventes et dépasse pour la première fois les 10 milliards d’euros. Les ventes en ligne ont enregistré une très forte progression sur l’année, à +71,3%. Le chiffre d’affaires des Maisons est en hausse de +24,1% en comparable dans le réseau Wholesale.

La dynamique de forte croissance des ventes se traduit sur l’ensemble des régions à +34,1% en comparable en Asie-Pacifique, à +37,3% en Amérique du Nord, à +23,7% au Japon et à +23,0% en Europe de l’Ouest.

Le chiffre d’affaires des Maisons du quatrième trimestre 2018 est en hausse de +23,3% en comparable, et ce sur des bases de comparaison élevées. Le réseau de distribution en propre, dont les ventes augmentent de +25% en comparable sur le trimestre, a lui aussi poursuivi sa trajectoire de très forte croissance.

Le résultat opérationnel courant des Maisons s’élève à 4 191,0 millions d’euros, en hausse de +44,8% en données publiées, et le taux de marge opérationnelle s’établit à 31,6 %, en croissance de 410 points de base par rapport à 2017.

Gucci : des performances remarquables qui s’inscrivent dans la durée

Le chiffre d’affaires 2018 de Gucci a dépassé la barre des 8 milliards d’euros, s’établissant à 8 284,9 millions d’euros (+33,4% en données publiées et +36,9% en comparable). Cette excellente performance, dans la continuité de celle de 2017, se traduit de manière particulièrement saine et équilibrée dans toutes les zones géographiques, sur toutes les catégories de produits et sur tous les segments de clientèle. Les ventes dans les magasins en propre ont progressé de +38,3 % en 2018, portées par une amélioration continue du trafic et de la productivité. Les ventes en ligne sont en hausse de +70,1%. Toutes les zones géographiques affichent des taux de croissance très élevés avec des accélérations encore plus remarquables en Asie Pacifique (+45,0%) et en Amérique du Nord (+43,6%). Les ventes en Wholesale sont en hausse de +30,7%.

La croissance du chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2018 reste également très soutenue, en hausse de +28,1% sur des bases de comparaison extrêmement élevées, ce qui témoigne de l’attractivité continue de la Maison.

Sur l’année, le résultat opérationnel courant de Gucci atteint 3 275,2 millions d’euros, en hausse de +54,2% tout en maintenant des investissements continus, grâce à une exécution méthodique des plans d’action qui soutiennent sa dynamique de croissance rentable et durable. La marge opérationnelle courante gagne 530 points de base pour atteindre un niveau record, à 39,5%.

Yves Saint Laurent : une croissance toujours soutenue

Grâce à une exécution rigoureuse et efficace de sa stratégie, Yves Saint Laurent réalise à nouveau une performance remarquable. Les ventes 2018 de la Maison progressent de +18,7 % en comparable (+16,1% en données publiées). Elles augmentent notamment de +18,5% en comparable dans les magasins détenus en propre. Au cours de l’exercice, Yves Saint Laurent a vu son chiffre d’affaires progresser dans toutes les grandes zones géographiques, notamment en Amérique du Nord (+26,8%) et en Asie Pacifique (+21,2%). Les ventes du réseau Wholesale enregistrent une croissance de +20,9% en comparable.

L’excellente dynamique d’Yves Saint Laurent se confirme au quatrième trimestre 2018, avec un chiffre d’affaires en hausse de +19,4% en comparable.

Le résultat opérationnel courant 2018 de la Maison s’établit à 459,4 millions d’euros (+21,9% en données publiées) et la marge opérationnelle franchit le seuil des 26%.

Bottega Veneta : changement de direction créative

En 2018, le chiffre d’affaires de Bottega Veneta, dont l’année a été marquée par le changement de direction créative, est en recul de -3,4% en données comparables et de -5,7% en données publiées. Le chiffre d’affaires dans le réseau de distribution en propre baisse de -4,7%, notamment pénalisé par le ralentissement des flux touristiques en Europe de l’Ouest. Les ventes dans le réseau Wholesale progressent de +2,8% en comparable.

Au quatrième trimestre, les ventes de Bottega Veneta sont en retrait de -3,2%. Toutefois, l’accueil réservé à la collection pre-fall 2019, présentée en fin d’année à la presse et aux acheteurs, a été très prometteur. Cette première étape dans la transition de la Maison sera suivie fin février du premier défilé de Daniel Lee à l’occasion de la Fashion Week de Milan.

Le résultat opérationnel courant de Bottega Veneta s’établit à 242 millions d’euros, en baisse de -17,7%, la marque ayant procédé à une augmentation ciblée des investissements visant à préparer son repositionnement. La profitabilité opérationnelle s’élève à 21,8 %.

Autres Maisons : très bonne dynamique

Le chiffre d’affaires 2018 des Autres Maisons a dépassé les 2 milliards d’euros, s’établissant à 2 109,2 millions d’euros (+29,8% en données publiées et +32,1% en comparable). Si cette excellente performance est particulièrement portée par le pôle Couture et Maroquinerie, le pôle Horlogerie et Joaillerie voit également son chiffre d’affaires enregistrer une croissance solide.

Le réseau de distribution en propre des Autres Maisons affiche une remarquable progression de +43,6% en comparable, avec une croissance à deux chiffres dans les principales régions. Les performances remarquables de Balenciaga et d'Alexander McQueen contribuent à cette dynamique. Les ventes Wholesale des Autres Maisons ont progressé de +23,6% en comparable par rapport à 2017.

Toutes les catégories de produits des Autres Maisons de Couture et Maroquinerie sont en croissance sur l’exercice. La performance des Maisons de joaillerie est solide et les ventes des Manufactures horlogères sont en croissance pour la deuxième année consécutive.

Au quatrième trimestre 2018, le chiffre d’affaires des Autres Maisons est en progression de +26,0% en données publiées et de +25,5% en comparable, porté par la poursuite de la dynamique exceptionnelle de Balenciaga. La fin d’année a été marquée pour la Joaillerie par la réouverture de la boutique historique de Boucheron Place Vendôme, à l’occasion des 160 ans de la Maison. La nouvelle boutique a connu un accueil particulièrement enthousiaste des clients comme de la presse.

Le résultat opérationnel courant 2018 des Autres Maisons double en 2018 pour s’établir à 215 millions d’euros.

« Corporate et autres » : excellente performance de Kering Eyewear

Le chiffre d’affaires 2018 « Corporate et autres » affiche une forte croissance (+42,1% en comparable), atteignant 418,5 millions d’euros, tiré par l’activité très soutenue de Kering Eyewear. Les ventes de Kering Eyewear contribuent au chiffre d’affaires du Groupe à hauteur de 391 millions d’euros après élimination des ventes intra-groupe et des royalties perçues par les Maisons du Groupe (495 millions d’euros avant élimination). En 2018, l’activité de Kering Eyewear a été notamment portée par Gucci et par le large succès rencontré par le lancement de la collection Cartier.

Au total, le résultat opérationnel courant Corporate et Autres intègre la contribution positive de Kering Eyewear de même que les coûts des équipes Corporate et des plans d’intéressement long terme. Il s’élève à -247,2 millions d’euros.

Performances financières

Sur l’année 2018, les autres produits et charges opérationnels non courants représentent une charge nette de 222 millions d’euros.

Le coût de l’endettement financier net s’établit à 77 millions d’euros, en baisse de -30,1% par rapport à 2017. Cette amélioration provient principalement de l’effet favorable de la réduction de l’encours moyen obligataire et du taux moyen associé.

Les charges financières nettes sont de 207,3 millions d’euros contre 220,2 millions d’euros en 2017.

Le taux d’impôt effectif de Kering s’élève à 24,7%, et le taux d’impôt effectif sur le résultat courant est de 24,2%.

Le résultat net part du Groupe s’établit à 3 714,9 millions d’euros, en croissance de +108,1%.

Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants s’élève à 2 816,7 millions d’euros.

Flux de trésorerie et structure financière

La génération de cash-flow libre opérationnel est l’un des objectifs financiers majeurs du Groupe. Le cash-flow libre opérationnel de Kering s’élève à 2 955 millions d’euros en 2018.

Kering affiche une structure financière très solide au 31 décembre 2018 :

           
(En millions d’euros) 31/12/2018   31/12/2017   Variation
Capitaux engagés 11 773,0   15 675,0   (3 902)
Capitaux propres 10 061,6 12 626,4 (2 564,8)
Endettement financier net (EFN) 1 711,4   3 048,6   (1 337,2)

L’endettement financier net du Groupe s’élève à 1 711,4 millions d’euros au 31 décembre 2018, en baisse de 1 337,2 millions d’euros par rapport à la clôture de l’exercice précédent (1 705 millions d’euros retraité des effets de périmètre). Il correspond à un ratio de 0,4x l’EBITDA.

       
  2018   2017
Gearing (EFN / Capitaux propres) 17,0%   24,1%
Ratio de solvabilité (EFN / EBITDA) 0,4   0,9

Dividende

Le Conseil d’administration de Kering du 11 février 2019 a décidé de proposer à l’Assemblée générale du 24 avril 2019 appelée à statuer sur les comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2018, de distribuer au titre de cet exercice un dividende en numéraire de 10,50 euros par action.

Un acompte sur ce dividende en numéraire de 3,50 euros par action a été mis en paiement le 17 janvier 2019, à la suite de la décision du Conseil d’administration de Kering du 14 décembre 2018.

Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale, le solde du dividende en numéraire sera détaché le 2 mai 2019 (avant bourse) sur les positions arrêtées le 3 mai 2019 au soir, pour une mise en paiement le 6 mai 2019.

Perspectives

Positionné sur des marchés structurellement porteurs, Kering dispose de fondamentaux très solides, d’un portefeuille équilibré de marques complémentaires et à fort potentiel, et de priorités très clairement établies.

Le Groupe poursuit la mise en œuvre de sa stratégie, qui se traduit par l’attention portée à la croissance du chiffre d’affaires à magasins comparables, avec une expansion du réseau de magasins ciblée et sélective, permettant de faire progresser durablement les marges opérationnelles de ses Maisons.

Le Groupe évolue dans un environnement qui demeure incertain, qu’il s’agisse du contexte macro- économique, des aléas géopolitiques, des décisions relatives à la politique douanière des Etats ou de l’évolution des parités monétaires, avec des événements qui peuvent notamment influencer les tendances de consommation et les flux touristiques.

Dans ces conditions, et dans la continuité de ce que le Groupe a mis en œuvre avec succès ces dernières années, Kering s’astreindra en 2019 à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer à nouveau sa performance opérationnelle, de maintenir une génération de cash-flow élevée et de continuer à faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés.

***

Le Conseil d’administration de Kering s’est réuni le 11 février 2019 sous la présidence de François-Henri Pinault, et a arrêté les comptes consolidés pour l’exercice 2018, qui ont fait l’objet d’un audit.

PRÉSENTATION

Une retransmission en direct sur Internet de la présentation des résultats annuels 2018 aura lieu le mardi 12 février 2019 à 9h00 (heure de Paris), sur le site www.kering.com. Les fichiers de présentation et le rapport financier 2018 (PDF) seront disponibles avant la présentation.

Une version différée sera disponible en ligne au cours de la journée.

Vous pouvez également suivre la présentation par téléphone, en direct et en différé :

Version française :
Ecoute en direct : +33 (0) 1 70 71 01 59
Code pour l’écoute en direct : 36762629#

Ecoute différée : +33 (0) 1 72 72 74 02
Code pour l’écoute différée : 418820419#

Version anglaise :
Ecoute en direct : +44 (0) 207 194 3759
Code pour l’écoute en direct : 12737152#

Ecoute différée : +44 (0) 203 364 5147
Code pour l’écoute différée : 418820421#

A propos de Kering

Groupe de Luxe mondial, Kering regroupe et fait grandir un ensemble de Maisons emblématiques dans la Mode, la Maroquinerie, la Joaillerie et l’Horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, ainsi que Kering Eyewear. En plaçant la création au cœur de sa stratégie, Kering permet à ses Maisons de repousser leurs limites en termes d’expression créative, tout en façonnant un Luxe durable et responsable. C’est le sens de notre signature : Empowering Imagination. En 2018, Kering comptait près de 35 000 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,7 milliards d’euros.

 

EXTRAIT DES COMPTES CONSOLIDÉS ET AUTRES

INFORMATIONS RELATIVES AUX RÉSULTATS ANNUELS 2018

SITUATION AU 31 DECEMBRE 2018

   
Sommaire page
 
Faits marquants 2018 10
Compte de résultat consolidé 13
État de la situation financière consolidée 14
Tableau des flux de trésorerie consolidés 15
Répartition du chiffre d’affaires 16
Répartition du résultat opérationnel courant 18
Principales définitions   19

PRINCIPAUX FAITS MARQUANTS ET ANNONCES INTERVENUS DEPUIS LE 1er JANVIER 2018

PUMA

A la suite de l’approbation de l’opération par les actionnaires de Kering lors de l’Assemblée générale du Groupe le 26 avril 2018, la distribution des actions PUMA aux actionnaires de Kering est devenue effective le 16 mai 2018, date de mise en paiement du dividende en nature. Cette distribution s’est effectuée selon une parité d’une action PUMA pour douze actions Kering, conformément aux modalités de l’opération annoncées le 13 février 2018, et valorisée au cours d’ouverture de l’action PUMA sur la plateforme de négociation Xetra à Francfort, soit 429,00 euros.

A l’issue de cette distribution, Kering conserve 15,70 % du capital social et 15,85 % des actions en circulation et des droits de vote de PUMA, avec une période d’incessibilité de six mois, échue le 16 novembre 2018.

Stella McCartney

Le 28 mars 2018, Mlle Stella McCartney et Kering ont annoncé conjointement avoir conclu un accord sur la cession par Kering et l’acquisition par Mlle Stella McCartney de la participation de 50% de Kering dans Stella McCartney Ltd. Mlle Stella McCartney deviendra ainsi l’unique propriétaire de sa marque.

Stella McCartney et Kering continuent à collaborer dans le but de garantir une transition progressive et harmonieuse et de maintenir la dynamique de la marque. Par ailleurs, Kering et Stella McCartney continuent à collaborer étroitement dans le domaine de la mode durable et Mlle Stella McCartney reste membre du Conseil d’administration de la Fondation Kering.

Volcom

Kering a annoncé le 6 avril 2018 avoir entamé un processus de cession, considérant Volcom comme n’étant plus un actif stratégique du Groupe, conformément à sa stratégie de se consacrer entièrement au développement de ses Maisons de Luxe.

Christopher Kane

Kering a annoncé le 21 juin 2018 avoir entamé des discussions avec M. Christopher Kane sur les conditions dans lesquelles le designer britannique pourrait reprendre le contrôle total de sa marque éponyme. Christopher Kane et Kering souhaitent en tout état de cause continuer à collaborer dans le but de garantir une transition progressive et harmonieuse.

Transition créative chez Bottega Veneta

Bottega Veneta a annoncé le 15 juin 2018 la nomination de Daniel Lee comme nouveau Directeur de la Création à compter du 1er juillet 2018, en remplacement de Tomas Maier qui avait rejoint la Maison italienne en 2001.

Rachats de souches obligataires

Kering a annoncé le 26 mars 2018 le succès de l’offre de rachat portant sur trois souches obligataires 2019, 2021 et 2022 pour un montant nominal de 405 millions d’euros (hors intérêts courus). Le 28 septembre 2018, Kering a procédé à une opération de rachat supplémentaire portant sur quatre souches obligataires 2019, 2020, 2021 et 2022 pour un montant nominal de 370 millions d’euros (hors intérêts courus). Ces rachats s’inscrivent dans le cadre de la gestion active de la liquidité du Groupe et de l’optimisation de la structure de sa dette.

Programme de rachat d’actions

Kering a annoncé le 29 octobre 2018 son intention de racheter jusqu’à 1,0 % de son capital social au cours des 12 mois suivants dans le cadre d’un Programme de Rachat d’Actions autorisé par l’Assemblée générale des actionnaires du 26 avril 2018. Un contrat a été signé avec un Prestataire de Services d’Investissement portant sur une première tranche d’un volume maximal de 631 000 actions, soit environ 0,5 % du capital social, dans la limite d’un montant de 300 millions d’euros à un cours de l’action n’excédant pas 480 euros. Ces rachats se déroulent sur une durée maximum de 4 mois, et les actions ainsi rachetées sont destinées à être annulées.

L’action Kering intègre l’indice EURO STOXX 50®

L’action Kering a fait son entrée le 24 septembre 2018 au sein de l’indice Euro STOXX 50®, indice boursier de référence des valeurs cotées de la zone euro. L’Euro STOXX 50® regroupe les 50 plus grandes valeurs cotées de la zone euro, selon le critère de la capitalisation boursière flottante. L’action Kering est cotée à Euronext Paris depuis 1988 et fait partie de l’indice CAC 40 depuis 1995.

Stratégie d’internalisation de l’e-commerce

Dans le cadre de nouveaux développements de sa stratégie digitale, Kering a annoncé le 26 novembre 2018, qu’après un partenariat fructueux de 7 ans avec Yoox Net-à-Porter (YNAP),les activités e-commerce, opérées depuis 2012 par la joint-venture avec YNAP, seront transférées à Kering au cours du premier semestre 2020.

Nominations et gouvernance d’entreprise chez Kering

Kering a coopté au cours de l’exercice 2018 deux nouveaux membres du Conseil d’administration du Groupe : Ginevra Elkann, en remplacement de Laurence Boone à la suite de la nomination de cette dernière au poste de Chef économiste de l’OCDE ; et la société Financière Pinault, représentée par Héloïse Temple-Boyer, en remplacement de Patricia Barbizet. Ces nominations seront soumises à l’approbation des actionnaires lors de la prochaine Assemblée générale de Kering le 24 avril 2019.

Kering a nommé le 20 août 2018 Patrick Pruniaux, actuel Directeur général d’Ulysse Nardin, à la tête de Girard-Perregaux, pour prendre la direction des Maisons de Haute Horlogerie suisses du Groupe, au sein de son Pôle Horlogerie et Joaillerie dirigé par Albert Bensoussan.

Kering a renforcé son organisation en Grande Chine en nommant Jinqing Cai Présidente de Kering Grande Chine à partir du 10 septembre 2018.

FAITS MARQUANTS POSTERIEURS A LA CLÔTURE DE L’EXERCICE

Enquête fiscale en Italie

Dans le cadre de l'enquête fiscale ouverte à Milan en 2017, Kering a annoncé le 25 janvier 2019 qu'une équipe d'audit des autorités fiscales italiennes a finalisé un audit fiscal et a remis un rapport selon lequel Luxury Goods International (LGI), une filiale suisse de Kering, aurait exercé en Italie des activités qui auraient dû donner lieu au paiement d’impôts sur les sociétés en Italie, ce que Kering conteste. Le rapport d'audit en question porte sur les résultats des années 2011 à 2017 et le montant estimé d’impôts pouvant être réclamés s’élève à environ 1 400 millions d’euros. Le rapport d'audit doit désormais être examiné au sein des autorités fiscales italiennes par le service chargé d'évaluer les conclusions du rapport, qui prendra alors sa décision finale. Kering conteste les conclusions du rapport d’audit tant sur leurs fondements que les montants. Kering est confiant quant à l’issue de la procédure en cours et continuera de collaborer pleinement, en toute transparence, avec l’administration fiscale italienne pour faire valoir tous ses droits. A ce stade de la procédure, Kering ne dispose pas des éléments suffisants permettant de comptabiliser une provision comptable spécifique correspondant à une estimation fiable du risque de redressement encouru. Le Groupe confirme par ailleurs qu’il opère un suivi rigoureux de ses positions fiscales et maintient une approche prudente dans l’appréciation de ses passifs fiscaux, notamment pour ceux se rapportant à sa politique de prix de transfert.

Gouvernance d’entreprise chez Kering

Lors de sa réunion du 11 février 2019, le Conseil d’administration de Kering a désigné Mme Sophie L’Hélias en tant qu’administratrice référente indépendante, avec un rôle habituel, notamment, en coordination avec le Président, d’être la porte-parole du Conseil auprès des investisseurs sur les questions ESG (Environnement, Sociétal, Gouvernance).

AUTRES ANNONCES – CLASSEMENTS ET CERTIFICATIONS

Prix du Conseil d’administration le plus féminisé

Le 28 novembre 2018, Kering s’est vu décerner le Prix du Conseil d’administration le plus féminisé dans le cadre de l’Index Européen de la Diversité de Genre, publié par l’European Women on Boards (EWoB) et Ethics & Boards.

Classement « Global 100 » 2019 de Corporate Knights

Kering devient la 2ème entreprise la plus durable au monde, tous secteurs confondus, dans le classement « Global 100 » 2019 de Corporate Knights, publié le 22 janvier 2019 à l’occasion du Forum économique mondial de Davos. Concrétisant son leadership, le Groupe est également pour la 2ème année consécutive en tête du classement des 100 entreprises les plus exemplaires en matière de développement durable du secteur textile, habillement et luxe.

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ

         
(en millions d’euros)   2018   2017 (1)
ACTIVITÉS POURSUIVIES        
Produits des activités ordinaires   13 665,2   10 815,9
Coût des ventes   (3 467,0)   (2 899,8)
Marge brute   10 198,2   7 916,1
Charges de personnel (2 080,4) (1 797,8)
Autres produits et charges opérationnels courants   (4 174,0)   (3 427,6)
Résultat opérationnel courant   3 943,8   2 690,7
Autres produits et charges opérationnels non courants   (222,4)   (164,2)
Résultat opérationnel   3 721,4   2 526,5
Charges financières (nettes)   (207,3)   (220,2)
Résultat avant impôt   3 514,1   2 306,3
Charge d’impôt (867,7) (550,8)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence   11,9   (3,6)
Résultat net des activités poursuivies   2 658,3   1 751,9
dont part du Groupe 2 630,6 1 728,7
dont part des intérêts non contrôlés   27,7   23,2
ACTIVITÉS ABANDONNÉES        
Résultat net des activités abandonnées   1 095,2   113,2
dont part du Groupe 1 084,3 56,9
dont part des intérêts non contrôlés   10,9   56,3
TOTAL GROUPE
Résultat net de l’ensemble consolidé   3 753,5   1 865,1
Résultat net part du Groupe 3 714,9 1 785,6
Résultat net part des intérêts non contrôlés 38,6 79,5
 
R ÉSULTAT PAR ACTION        
Résultat net part du Groupe 3 714,9 1 785,6
Résultat par action (en euros) 29,49 14,17
Résultat dilué par action (en euros)   29,49   14,17
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies 2 630,6 1 728,7
Résultat par action (en euros) 20,88 13,72
Résultat dilué par action (en euros)   20,88   13,72
Résultat net part du Groupe des activités poursuivies hors éléments non courants 2 816,7 1 886,6
Résultat par action (en euros) 22,36 14,97
Résultat dilué par action (en euros)   22,36   14,97

(1) Les résultats de PUMA, Stella McCartney, Volcom et Christopher Kane ont été reclassés en Activités abandonnées, conformément à la norme IFRS 5.

ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉE

ACTIF

         
(en millions d’euros)   31/12/2018   31/12/2017
Écarts d’acquisition   2 399,2   3 421,2
Marques et autres immobilisations incorporelles 7 393,6 11 159,0
Immobilisations corporelles 2 228,5 2 267,6
Participations dans les sociétés mises en équivalence 1 074,7 48,6
Actifs financiers non courants 336,3 364,3
Actifs d’impôt différé 830,1 964,6
Autres actifs non courants   34,2   35,4
Actif non courant   14 296,6   18 260,7
Stocks 2 414,7 2 699,1
Créances clients 849,5 1 366,5
Créances d’impôt courant 90,6 78,6
Autres actifs financiers courants 60,9 155,6
Autres actifs courants 899,5 880,3
Trésorerie et équivalents de trésorerie   2 216,6   2 136,6
Actif courant   6 531,8   7 316,7
Actifs détenus en vue de la vente   539,1   -
Total actif   21 367,5   25 577,4

PASSIF

         
(en millions d’euros)   31/12/2018   31/12/2017
Capital social   505,2   505,2
Réserves liées au capital 2 428,3 2 428,3
Titres d’autocontrôle (168,3) -
Réserves de conversion (206,7) (131,7)
Réserve de révaluation des instruments financiers (97,8) 76,0
Autres réserves   7 445,2   9 070,4
Capitaux propres – Part revenant au Groupe   9 905,9   11 948,2
Capitaux propres – Part revenant aux intérêts non contrôlés   155,7   678,2
Capitaux propres   10 061,6   12 626,4
Emprunts et dettes financières à long terme 3 171,6 4 245,5
Autres passifs financiers non courants 3,0 0,7
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 88,0 125,7
Provisions 14,2 55,5
Passifs d’impôt différé 1 578,6 2 712,2
Autres passifs non courants   40,0   48,8
Passif non courant   4 895,4   7 188,4
Emprunts et dettes financières à court terme 756,4 939,7
Autres passifs financiers courants 553,2 367,6
Dettes fournisseurs 745,8 1 240,7
Provisions pour retraites et autres avantages similaires 8,6 10,7
Provisions 255,7 182,4
Dettes d’impôt courant 1 303,3 815,4
Autres passifs courants   2 598,9   2 206,1
Passif courant   6 221,9   5 762,6
Dettes associées à des actifs détenus en vue de la vente   188,6   -
Total passif   21 367,5   25 577,4

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDÉS

         
(en millions d’euros)   2018   2017 (1)
Résultat net des activités poursuivies   2 658,3   1 751,9
Dotations nettes courantes aux amortissements et provisions sur actif opérationnel non courant 491,9 432,1
Autres produits et charges sans contrepartie en trésorerie   (6,6)   10,3
Capacité d’autofinancement   3 143,6   2 194,3
Charges et produits d’intérêts financiers 186,6 181,4
Dividendes reçus (1,0) (0,2)
Charge d’impôt courant   1 062,4   749,4
Capacité d’autofinancement avant impôts, dividendes et intérêts   4 391,6   3 124,9
Variation du besoin en fonds de roulement (51,6) (35,8)
Impôt payé   (562,0)   (316,0)
Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles   3 778,0   2 773,1
Acquisitions d’immobilisations corporelles et incorporelles (828,0) (605,2)
Cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles 5,2 37,6
Acquisitions de filiales nettes de la trésorerie acquise (15,8) 1,6
Cessions de filiales et d’entreprises associées nettes de la trésorerie cédée - -
Acquisitions d’autres actifs financiers (80,3) (65,1)
Cessions d’autres actifs financiers 21,9 31,8
Intérêts et dividendes reçus   5,4   5,2
Flux nets de trésorerie liés aux activités d’investissement   (891,6)   (594,1)
Dividendes versés aux actionnaires de Kering S.A., Société mère (757,6) (580,9)
Dividendes versés aux intérêts non contrôlés des filiales consolidées (22,8) (16,4)
Transactions avec les intérêts non contrôlés (2,7) (27,8)
Acquisitions ou cessions d’actions d’autocontrôle (167,9) 0,2
Émission d’emprunts 73,1 299,4
Remboursement d’emprunts (1 404,5) (410,1)
Augmentation/Diminution des autres dettes financières (27,9) (364,4)
Intérêts versés et assimilés   (192,4)   (184,7)
Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement   (2 502,7)   (1 284,7)
Flux nets liés aux activités abandonnées   (379,1)   87,7
Incidence des variations des cours de change   (67,6)   159,8
Variation nette de la trésorerie   (63,0)   1 141,8
         
Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture de l’exercice 1 899,3 757,5
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l’exercice   1 836,3   1 899,3

(1) Les flux de trésorerie de PUMA, Stella McCartney, Volcom et Christopher Kane ont été reclassés sur la ligne. Flux nets liés aux activités abandonnées, conformément à la norme IFRS

RÉPARTITION DU CHIFFRE D’AFFAIRES

                               
(En millions d’euros) T4 2018   T4 2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en comparable (2)   2018   2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en comparable (2)
Total Maisons 3 719,8   3 011,2   +23,5%   +23,3%   13 246,7   10 513,3   +26,0%   +29,1%
Gucci 2 336,1 1 824,9 +28,0% +28,1% 8 284,9 6 211,2 +33,4% +36,9%
Yves Saint Laurent 488,4 406,9 +20,0% +19,4% 1 743,5 1 501,4 +16,1% +18,7%
Bottega Veneta 298,0 305,2 -2,4% -3,2% 1 109,1 1 176,3 -5,7% -3,4%
Autres Maisons 597,3 474,2 +26.0% +25,5% 2 109,2 1 624,4 +29,8% +32,1%
 
Corporate et autres 111,5 66,5 +67,7% +64,9% 418,5 302,6 +38,3% +42,1%
                               
KERING - Activités poursuivies 3 831,3   3 077,7   +24,5%   +24,2%   13 665,2   10 815,9   +26,3%   +29,4%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Volcom, Stella McCartney et Christopher Kane (IFRS 5).
(2) Variation à périmètre et taux de change comparables.

CHIFFRE D’AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE, DU DEUXIEME TRIMESTRE, DU TROISIEME TRIMESTRE ET DU QUATRIEME TRIMESTRE 2018

                                                               
(En millions d’euros) T4 2018   T4 2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (2)   T3 2018   T3 2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (2)   T2 2018   T2 2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (2)   T1 2018   T1 2017 (1)   Variation

en données publiées

  Variation en compa-rable (2)
Total Maisons 3 719,8   3 011,2   +23,5%   +23,3%   3 318,2   2 608,9   +27,2%   +27,1%   3 211,0   2 543,5   +26,2%   +31,3%   2 997,7   2 349,7   +27,6%   +36,9%
Gucci 2 336,1 1 824,9 +28,0% +28,1% 2 096,0 1 553,8 +34,9% +35,1% 1 986,2 1 478,5 +34,3% +40,1% 1 866,6 1 354,0 +37,9% +48,7%
Yves Saint Laurent 488,4 406,9 +20,0% +19,4% 446,9 383,7 +16,5% +16,1% 400,0 346,4 +15,5% +19,8% 408,2 364,4 +12,0% +19,6%
Bottega Veneta 298,0 305,2 -2,4% -3,2% 258,9 280,7 -7,8% -8,4% 291,0 310,0 -6,1% -2,3% 261,2 280,4 -6,8% +0,7%
Autres Maisons 597,3 474,2 +26.0% +25,5% 516,4 390,7 +32,2% +32,2% 533,8 408,6 +30,6% +34,7% 461,7 350,9 +31,6% +38,6%
 
Corporate et autres 111,5 66,5 +67,7% +64,9% 83,8 56,3 +48,8% +43,7% 114,7 86,9 +32,0% +37,7% 108,5 92,9 +16,8% +27,2%
                                                               
KERING - Activités poursuivies 3 831,3   3 077,7   +24,5%   +24,2%   3 402,0   2 665,2   +27,6%   +27,5%   3 325,7   2 630,4   +26,4%   +31,5%   3 106,2   2 442,6   +27,2%   +36,6%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Volcom, Stella McCartney et Christopher Kane (IFRS 5).
(2) Variation à périmètre et taux de change comparables.

RÉPARTITION DU RÉSULTAT OPERATIONNEL COURANT

               
Résultat opérationnel courant

(En millions d’euros)

2018   2017 (1)   Variation

M€

  Variation

en réel

Total Maisons 4 191,0   2 895,2   1 295,8   +44,8%
Gucci 3 275,2 2 124,1 1 151,1 +54,2%
Yves Saint Laurent 459,4 376,9 82,5 +21,9%
Bottega Veneta 242,0 294,0 (52,0) -17,7%
Autres Maisons 214,4 100,2 114,2 +114,0%
 
Corporate et autres (247,2) (204,5) (42,7) -20,9%
               
KERING - Activités poursuivies 3 943,8   2 690,7   1 253,1   +46,6%

(1) Chiffres retraités de PUMA, Volcom, Stella McCartney et Christopher Kane (IFRS 5).

PRINCIPALES DÉFINITIONS

Chiffre d’affaires « réel » et « comparable »

Le chiffre d’affaires (ou produit des activités ordinaires) « réel » du Groupe correspond à son chiffre d’affaires publié. Le Groupe utilise, par ailleurs, la notion de « comparable » qui permet de mesurer la croissance organique de ses activités. La notion de chiffre d’affaires « comparable » consiste à retraiter le chiffre d’affaires 2017 en :

  • neutralisant la part de chiffre d’affaires relative aux entités cédées en 2017 ;
  • en intégrant la part de chiffre d’affaires relative aux entités acquises en 2018 ;
  • en recalculant l’ensemble du chiffre d’affaires 2017 aux taux de change 2018.

Ces retraitements permettent ainsi d’obtenir une base comparable à taux et périmètre constants, afin d’identifier la croissance dite « organique » ou « interne » du Groupe.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel total de Kering inclut l’ensemble des produits et des coûts directement liés aux activités du Groupe, que ces produits et charges soient récurrents ou qu’ils résultent de décisions ou d’opérations ponctuelles et atypiques.

Les « Autres produits et charges opérationnels non courants », qui regroupent les éléments inhabituels, anormaux et peu fréquents, sont de nature à affecter la pertinence du suivi de la performance économique des entreprises du Groupe. Les « Autres produits et charges opérationnels non courants » peuvent comprendre notamment des dépréciations d’écarts d’acquisition et d’autres immobilisations incorporelles et corporelles, des résultats de cession d’actifs immobilisés, des coûts de restructuration et des coûts relatifs aux mesures d’adaptation des effectifs.

En conséquence, pour le suivi des performances opérationnelles du Groupe, Kering utilise comme solde de gestion majeur le résultat opérationnel courant, défini, comme la différence entre le résultat opérationnel total et les « Autres produits et charges opérationnels non courants ».

Le résultat opérationnel courant est un agrégat intermédiaire qui permet de faciliter la compréhension de la performance opérationnelle du Groupe et qui peut servir à une approche prévisionnelle de la performance récurrente. Cet indicateur est présenté de façon constante et stable dans le temps et selon le principe de continuité et de pertinence de l’information financière.

EBITDA

Le Groupe utilise, pour le suivi de sa performance opérationnelle, un solde intermédiaire de gestion intitulé EBITDA. Cet indicateur financier correspond au résultat opérationnel courant augmenté des dotations nettes aux amortissements et des provisions sur actifs opérationnels non courants, comptabilisées en résultat opérationnel courant.

Cash-flow libre opérationnel et cash-flow disponible

Le Groupe utilise également un agrégat intermédiaire pour le suivi de sa performance financière dénommé cash-flow libre opérationnel. Cet indicateur financier correspond aux flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles sous déduction des investissements opérationnels nets (définis comme les acquisitions et cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles).

Le cash-flow disponible correspond au cash-flow libre opérationnel augmenté des intérêts et dividendes reçus et diminué des intérêts versés et assimilés.

Endettement financier net

L’endettement financier net est constitué de l’endettement financier brut incluant les intérêts courus non échus diminué de la trésorerie nette, tels que définis par la recommandation du Conseil national de la comptabilité n° 2009-R.03 du 2 juillet 2009.

L’endettement financier net prend en compte les instruments financiers de couverture de juste valeur inscrits au bilan et relatifs aux emprunts bancaires et obligataires dont le risque de taux est couvert en totalité ou en proportion dans le cadre d’une relation de juste valeur.

Taux d’impôt effectif sur le résultat courant

Le taux d’impôt effectif sur le résultat courant correspond au taux d’impôt effectif hors effet d’impôt relatif aux « Autres produits et charges opérationnels non-courants ».

Presse
Emilie Gargatte
+33 (0)1 45 64 61 20
emilie.gargatte@kering.com

Marie de Montreynaud
+33 (0)1 45 64 62 53
marie.demontreynaud@kering.com

Analystes/investisseurs
Claire Roblet
+33 (0)1 45 64 61 49
claire.roblet@kering.com

Laura Levy
+33 (0)1 45 64 60 45
laura.levy@kering.com

www.kering.com
Twitter: @KeringGroup
LinkedIn: Kering
Instagram: @kering_official
YouTube: KeringGroup